Chroniques,  Imaginaires,  Livres auto-édités

Even, tome 1 : Soumis au Pouvoir – Carole Schiaratura

[Collaboration commerciale non rémunérée]

Introduction

Quand tout commence avec un énorme crush sur un personnage.
Bienvenue sur cette nouvelle chronique où l’on va parler magie, culture, humanité, traumatisme, politique, et relation.
Ça vous parle ? Alors voici la saga « Even » et son premier tome « Soumis au pouvoir » par Carole Schiaratura.

Résumé :

« Entre magie, complots, secrets et Cours Royales, leurs choix changeront le cours de l’Histoire.
Il rêve de se reconstruire et de s’accepter.
Elle l’épousera quoi qu’il lui en coûte.
Il sera son serviteur, jusqu’à avoir payé sa dette.
Elle souhaite concilier deux parts de son existence.
Il vivra pour la protéger ou mourra en essayant.
Elle veut visiter le monde et découvrir d’autres cultures.
Il accomplira sa mission pour le bien de tous.
La vérité dépend de celui qui la conte. »

Vous venez de lire le résumé et comme moi la première fois, vous avez surement essayé de comprendre le lien entre toutes ses phrases. Le lien que vous cherchez, c’est l’histoire en elle-même, mais ces phrases représentent les 7 héros d’Even. Oui, pour un livre polyphonique, il y est allé à fond, mais vous n’avez pas à vous en inquiéter.
Ce tome 1 est l’introduction d’une saga en 7 tomes dont chacun suit les aventures de tout le monde. Les chapitres sont en général découpés en deux points de vue qui changent et s’entrecoupent au fil du récit. Et là, je vois parmi les lecteurs qui sont en train de me lire des airs effrayés. Rassurez-vous, ce livre ne cherche pas à faire trainer son histoire face à des personnages ou situations inutiles. Even sait parfaitement ce dont il a besoin et joue un jeu minutieux dont il a le secret pour te tirer vers le bon chemin de lecture.

Histoire

Alors de quoi parle ce début de saga ? Ce tome nous présente ses héros, leurs peurs et leurs désirs. Si pendant une bonne première partie du livre l’intrigue est floue pour le lecteur, petit à petit, des choses se regroupent et le puzzle s’assemble. Ce tome est une grosse partie de l’introduction de la saga, mais on ne peut pas demander une introduction courte dans une saga longue. En général, j’ai remarqué que 10% d’une histoire y est consacré, cette règle est respectée ici, mais oui il va falloir vous montrer curieux et compréhensif, car il faut s’habituer à l’univers et ses termes, mais aussi à sa trame. Pour autant, n’entendez pas que ce tome est long à lire, bien au contraire !


Le mélange de politique, mais surtout de cultures et de relation humaine des personnages fait autant rire que frissonner. La fluidité de l’histoire emporte et on a vraiment l’impression d’y être. Et ça grâce à deux facteurs : le style et l’univers (on y reviendra un peu plus tard).
J’ai adoré partir à la découverte des personnages et la façon dont ils fonctionnent entre eux. J’ai complètement crushée sur Lorelin (et son nom à rallonge avec lequel je me suis complètement familiarisé à la fin alors que je n’arrivais absolument pas à le retenir au début xD) (voir ma liste de crush littéraire), ses manières, ses protections, ses maladresses avec Kent. Puisqu’on parle de son valet, je les trouve pépite autant séparément qu’ensemble. J’ai pris plaisir à relire par plusieurs fois leurs interactions à la fin de ma lecture et pendant pour les faire durer plus longtemps.
Tous les personnages sont très bien rendus en général et le mélange culturel de traditions, de langues, de manières d’êtres, de politiques, etc., m’a passionné. Je trouve ça très rare d’avoir un tel aspect respect et compréhension du monde des autres tout en appuyant autant leur différence que leur similitude et c’est très sain et rafraichissant.

“Ici, tous sont jugés sur leur valeur, pas sur celle de leurs biens.

Le discours était teinté d’une forme de tristesse… non, du regret. Les entrailles de Lorelin se serrèrent à l’idée qu’elle ne se sentait pas à sa place auprès des siens, bien qu’elle en enviât la vie.” Chapitre 23

Enfin, dans Even, on remonte l’histoire. De temps en temps apparait un chapitre se passant 10 ans après tout le reste, de quoi renforcer le mystère de cette saga !

Style

Cette saga est maitrisée. Elle reste cependant accessible avec un style digne du cinéma qui emmène le lecteur dans ses contrées. Des comparaisons fraiche et précise, un vocabulaire riche et agréable et des descriptions crédibles et sans en faire trop tout en restant belle et diversifié.

“Les Even avaient repris vie, s’activant avec l’effervescence d’un cortège de noces qui aurait oublié la date du mariage.” Chapitre 21

Mais aussi une bonne dose d’humour !

“SilenceNocturne ? Vous vous appelez Silence Nocturne ? s’étonna Lorelin de l’Ekon, incrédule. Mais vous êtes incapable de vous taire !” Chapitre 23

En soi, un bel équilibre pour un livre qui plaira autant aux amateurs de Young Adult qu’au-delà. C’est d’ailleurs un point que je veux souligner. L’autrice publie beaucoup de YA et elle a pourtant réussi à produire un entre-deux que j’ai vraiment apprécié pour convaincre tout le monde !

Univers

Comment parler d’Even sans parler de son univers Steampunk ! De l’ingénierie aux trains à vapeur, le décor décolle avec autant de magie que de mécanique.
Une carte riche, un décor plein de subtilité pour une touche en plus et nous voilà dans son monde !
Le soin apporté aux détails rend le tout vraiment fun et prenant.


Une scène m’a particulièrement marqué : celle de la course poursuite à cheval pour rattraper un train en marche. J’ai vu ici tout l’art de l’action et du décor et le mélange cinématographique que l’autrice peut rendre.

“Arrivé à la hauteur des premières lignes du chemin de fer, Drakän tira les rênes de son étalon ainsi que celles de Cœur-de-Tempête, obligeant les chevaux à bifurquer sur la gauche, leurs sabots dérapant dans le sable jusqu’à la falaise.

Dans un grondement terrifiant et peu engageant, plusieurs attaques simultanées des Even se regroupèrent pour former un martinet de feu plus puissant et dévastateur que tout ce que Drakän avait connu. Accusant de plein fouet la salve des multiples langues magiques embrassées, ses forces chancelèrent, son bouclier cédant dans une résonnance de magie.” Chapitre 16

Edition et autres livres de l’auteure

Carole Schiaratura a déjà une bibliographie livresque ! En effet, pas moins de trois sagas et plusieurs nouvelles sont déjà disponibles. On est donc sur une autrice qui a déjà un peu d’expérience et ça se ressent.


Certains d’entre vous seront peut-être tentés de découvrir l’autrice avec eux ! Personnellement, le prochain qui m’attire le plus, c’est “Les Filles du Bûcher” !


En tout cas, si vous êtes curieux, vous pouvez fouiller son site internet qui est très complet et permet de lire des extraits pour vous aider à vous décider :

https://caroleschiaratura.be/les-filles-du-bucher/

Si tu aimes

Bon, celui-ci de « si tu aimes » il est assez bancal, je l’avoue. En fait, c’est difficile à expliquer, mais « Even » me donne un sentiment de réconfort, quelque chose d’extrêmement familier sans pour autant que je n’arrive à l’associer avec autre chose.
Donc je vous propose un autre de mes coups de cœur : la trilogie Daevabad. Une histoire riche, culturelle et avec des relations familiale et des discussions que j’adore !

Conclusion

Vous l’aurez compris, cette découverte est une révélation pour moi ! J’ai tout doucement avancé et en douceur je me suis mise à ne rater le rendez-vous régulier de lecture de ce livre pour rien au monde !
J’ai profité et savouré son ambiance et ce qu’elle offre pour la suite et je n’ai actuellement qu’une envie : recommencer, relire et continuer avec le tome 2.
Comme je l’ai dit, elle a un effet réconfortant, elle m’a fait me sentir vivante pendant la lecture. J’ai vécu les scènes et j’ai envie de mieux comprendre les indices que je n’ai pas vus.


Ne vous précipitez pas pendant la lecture, accueillait ce qu’elle à offrir, voilà tout.

Il vous intéresse ? Vous aimez les versions reliées ? Une campagne Ulule est en cours jusqu’au 28 septembre :

https://fr.ulule.com/saga-even/

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *