Chroniques,  Imaginaires,  Livres auto-édités,  Romances

Le domaine des cygnes noirs : Le manoir aux papillons – Jo Colleen

[Collaboration commerciale non rémunérée]

Introduction

Les cygnes sont le symbole de l’amour, mais au domaine des cygnes noirs, il est plus qu’une question de symbolique.

*

Vous avez reçu une invitation à un mariage ! Votre lettre était toute trempée ? Ce n’est rien, c’est le thème de la fête : « eau et pendule » !

« Le manoir aux papillons » est le troisième tome d’une série littéraire : « Le domaine des cygnes noirs ». Trois romans sur quatre sorties, qui vous transporteront entre les murs d’un manoir humide qui a pour bâtisseuse l’autrice Jo Colleen (son compte Insta) (que je remercie pour le renouvellement de confiance et ce service presse).

Lecture dont l’ordre est à vos souhaits, en fonction de si vous préféré les hôtels victoriens et les femmes fortes, les pique-niques dans les champs de coquelicots entre deux jolis garçons ou la magie et les fantômes ! Saupoudrés d’histoire de famille, aucun de vous ne laissera indifférent dans tous les cas !

Résumé :

Une nouvelle histoire au Domaine des cygnes noirs.
1857. Quand Margaret Greenwood accepte un mariage arrangé avec Prosper de Venet, elle n’espère qu’une chose : mettre le plus de distance possible entre sa mère et elle. Loin des fantômes qui la hantent, elle aspire à un nouveau départ.
L’arrivée fracassante de Margaret bouleverse la vie de Prosper. Ce mystérieux passionné d’entomologie doute d’être à la hauteur de son devoir envers sa famille et de cette femme déconcertante.
Le don de Margaret soulève des secrets effrayants et lourds de conséquences. Elle réveille des esprits agités qu’elle seule peut voir et entendre, comme cette voix au fond du puits qui lui demande de l’aide.
L’eau omniprésente dans le manoir n’est plus l’unique menace.
Que cachent Prosper et Joséphine, ces jumeaux intrigants ?
La mère de Margaret considérait ses crises d’hystérie comme de la folie. Or, au sein de cette famille singulière, les prédispositions de Margaret pourraient prendre un sens inattendu.
Le domaine des cygnes noirs, la série romantique et fantastique sur plusieurs générations.

Univers

Récapitulons. J’ai commencé ma lecture avec le tome 2 : « Le bois des anges » (qui reste à ce jour mon préféré, tu peux cliquer pour ouvrir l’article dans un nouvel onglet !), puis j’ai lu le tome 1 : « Hôtel miracle » et enfin « Le manoir aux papillons ». Trois histoires qui forment comme une file de chenilles processionnaires, soudées, qui retournent dans le temps pour s’enfoncer dans la construction de la famille de Venet, mais urticante si on n’y prend pas garde ! Les de Venet, c’est un peu ça, difficile de les dessouder, avec des caractères hauts en couleur et la vie pas facile.

Mais, chacun des membres finit par devenir un beau papillon, si l’on ne leur coupe pas les ailes avant !

*

Romantico-fantastico-historique ! Un mélange de genre peu commun ! Un huis clos qui ouvre ses portes dans ce troisième tome. Nous partons à la découverte de Paris, sans jamais oublier le manoir où est le cœur de l’action, le cœur tout court finalement !

Un univers tout en humidité, fort et visuel en somme.

Histoire

Margaret sent la présence des fantômes depuis toujours. Un don qui lui donne une mauvaise réputation. Dans une époque telle que le 18e siècle, la solution, c’est le mariage ! Et ça tombe bien, puisque son beau-père lui trouve un bon parti en France !

Ainsi, bienvenue au domaine des de Venet Maggy. Une famille haute en couleur, hors norme et ouverte à ses particularités ! Réussira-t-elle à y trouver sa place ?

Un début glaçant, une rencontre romantique, des événements étranges et un déroulement des choses en cascade.

On ne s’ennuie jamais ! Un tome avec bien plus de magie que les précédents, mais qui je l’avoue, en a un peu manqué pour ma part. Une romance crédible, mais un peu rapide à mon goût et une fin dans la même idée.

J’ai aimé qu’on s’éloigne du manoir, j’ai aimé les péripéties, j’ai aimé les personnages, mais il m’a manqué le déclic que j’ai pu avoir avec le tome 2 par exemple. Je ne doute bien sûr pas que ça puisse ne pas être votre cas !

Pour autant, ma lecture a été agréable et en découvrir plus sur le passé de personnages que l’on commence à connaître et qu’on a appris à aimer est plaisant. Les pièces du puzzle familial s’allient et les dernières réponses ne sauront tarder dans le tome 4 !

Personnages et style

Maggy est un personnage attachant, et ceux, depuis le tome 1. Femme forte, énigmatique et vivante, elle gagne le cœur de tous ses lecteurs ! À travers ses yeux (et son futur pendule), elle donne vie aux erreurs du passé et au futur. Très bon duo avec Prosper, qui a besoin de sa vitalité pour s’épanouir.

Un personnage masculin sensible et prévenant ! J’ai aimé le voir avoir peur de se lancer dans une relation. J’aurais peut-être aimé qu’on en fasse plus là-dessus d’ailleurs, mais l’aborder et déjà hyper intéressant !

Son courage envers sa jumelle, la douceur et la rigueur de sa passion pour les sciences joue avec le style de ses points de vue, souvent plus tranchant, plus rationnel. Cette fois, je voyais une vraie distinction entre les personnages, leur façon de parler, de penser, ce qui a rendu les conversations immersives.

Joséphine et Hortense (les sœurs de Prosper) sont aussi très importantes à l’histoire. Vrai conflit de famille. Sans parler de leur grand-père et du type qui vit à côté ! Tout le monde à une place et les liens sont plus resserrés qu’on ne le croit.

En gros, les personnages sont à découvrir, ou à redécouvrir si vous ne commencez pas par celui-là, pour leur crédibilité, leurs constructions de relations et leurs secrets !

Edition et autres livres de l’autrice

D’autres livres à découvrir de l’autrice, j’ai entendu dire qu’une fois qu’on en essaye un, on tombe sous le charme, alors choisissez “Le domaine des cygnes noirs” ou :

Pour voir tout ses livres clique !

Conclusion

Chouette lecture !

Des fantômes, des mystères, une famille idéale, mais à quel prix ? Un condensé de bonne chose qui fait passer un bon moment comme en hypnose.

Une saga à ne pas passer à côté, unique, pour tous les goûts et pour tout type de lecteur. Rares sont les œuvres qui peuvent rassembler un public aussi large !

Point bonus pour une illustration intérieure, dont j’ai trouvé le clin d’œil à l’histoire et à la personnalité qu’il montre, géniale !

Est-ce que j’attends le dernier tome avec impatience ? Oui !

Et vous ?

Les cartes de Tahsin

Abonne-toi pour ne louper aucun article ! 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *